Les femmes en TIC

Voici Danielle Restivo.


Image

Profession : Directrice, communications d’entreprise
Employeur : LinkedIn
Citation mémorable : « L’acquisition de ces technologies [les TIC] permettra aux femmes d’être mieux armées sur le marché du travail. »

Vous voulez un conseil professionnel judicieux? Ne cherchez pas plus loin! Nous avons demandé à Danielle Restivo, l’une des femmes qui jouent un rôle de premier plan chez LinkedIn, qu’elle nous donne quelques conseils judicieux sur la manière dont VOUS pourriez commencer à préparer votre future carrière (avec l’aide de LinkedIn, bien sûr!)

Quelles sont vos fonctions actuelles ainsi que vos activités quotidiennes?
Je suis actuellement directrice des communications d’entreprise pour le Brésil et le Canada chez LinkedIn. Je suis chargée des communications et des relations publiques, je gère le calendrier des conférences de presse et j’agis à titre de porte-parole de l’entreprise auprès des médias. De plus, j’enseigne régulièrement aux journalistes comment utiliser LinkedIn pour trouver des idées de sujet ainsi que des sources, et effectuer des recherches. Je fais la promotion des avantages de LinkedIn auprès des professionnels et des entreprises désireux de recruter des personnes talentueuses et de faire croître leur notoriété en se servant des communiqués de presse et des relations avec les médias et en faisant connaître les réussites exemplaires de leurs membres et de leurs clients.

Quels sont les diplômes dont vous êtes titulaire (le cas échéant)?

Je suis titulaire d’un baccalauréat en langue et littérature anglaises de l’Université Wilfrid Laurier et d’un certificat en relations publiques du Collège Humber.

Quel parcours avez-vous suivi pour arriver à occuper votre poste actuel?

J’ai travaillé dans les relations publiques pendant plus de dix ans, mais toujours pour des agences de relations publiques ou de marketing. J’ai travaillé avec un large éventail de clients intéressants, comme l’office du tourisme de Jamaïque, la SRC, Sony Pictures Home Entertainment, le cabinet juridique Gowling Lafleur Henderson, l’office du tourisme de l’Île-du-Prince-Édouard, Samsung et Proctor and Gamble. J’ai tout fait : des relations avec les médias à la planification d’événement en passant par la stratégie de communication et la communication de crise.

Ces dernières années, je me suis intéressée au marketing des médias sociaux et j’ai aidé mes clients à mieux comprendre comment tirer parti des médias sociaux et à élaborer une stratégie visant à faire croître leur notoriété et à établir le dialogue avec leurs clients. Mon travail est devenu particulièrement passionnant lorsque j’ai acquis de l’expérience en gestion de communauté virtuelle et que j’ai commercialisé une marque à l’aide des plateformes de réseautage social et des meilleures pratiques dans le cadre de directives internes sur les médias sociaux. Comme j’ai travaillé dans les relations publiques et le marketing des médias sociaux pour le compte de divers secteurs d’activités (y compris le secteur des technologies), je considère LinkedIn comme un formidable défi dans mon plan de carrière.

Regardez la vidéo de Danielle…

Quel a été le moment le plus décisif de votre carrière?

Dans le poste que j’occupais avant de me joindre à LinkedIn, j’ai eu l’occasion de planifier et de superviser (de concert avec une équipe remarquable) pour le compte de Samsung un programme destiné aux ambassadeurs de la marque. Baptisé Samsung Mobilers, ce programme a été exécuté presque entièrement en ligne. Nous avons effectué une recherche à l’échelle du pays dans le but de trouver des ambassadeurs de la marque qui seraient désireux de mettre à l’essai un nouveau téléphone intelligent Samsung et de donner leurs impressions, pour avoir la chance de gagner des prix. Le programme a connu un franc succès et il m’a donné la possibilité de rencontrer des personnes incroyables. J’ai également beaucoup appris de certaines erreurs que j’ai commises en début de programme et que, cela va sans dire, j’ai corrigées. Je n’ai pas oublié les leçons que j’ai apprises, car elles me servent parfois dans mon emploi actuel.

Que trouvez-vous le plus gratifiant dans votre travail?

J’adore faire la promotion d’une marque et agir à titre de porte-parole de la marque lorsque celle-ci vise à accroître la productivité des professionnels et les aider à réussir. Dans le cadre de mes activités quotidiennes, j’aide les professionnels à mieux comprendre comment créer un profil LinkedIn percutant, trouver des occasions d’emploi, s’épanouir dans leur emploi et tirer profit des moyens de réseautage en ligne. Chaque jour, j’ai la chance d’enseigner à des professionnels comment exploiter la puissance de LinkedIn et de constater combien ils sont ravis d’être capables de maîtriser leur image professionnelle.

Dans votre métier, quelles sont les qualités les plus importantes?

Il est indispensable de posséder de solides aptitudes pour la rédaction et la communication. Il est également fondamental de ne pas avoir peur de parler en public ni de se faire interviewer par les médias, car cela constitue l’une des activités habituelles d’un porte-parole. Lorsque l’on travaille pour une entreprise spécialisée dans la technologie, il faut comprendre le fonctionnement des réseaux sociaux ainsi que la manière dont les utilisateurs et les membres utilisent ces plateformes.

Les gens pensent souvent à tort que les TIC sont ennuyeuses. Pouvez-vous nous donner un exemple montrant que votre travail N’est PAS ennuyeux?

La plateforme LinkedIn évolue sans cesse. En effet, nous modifions constamment le site pour ajouter de nouveaux outils ou écouter nos membres pour comprendre quels sont les éléments du réseau qui les rendent plus productifs et les aident à réussir. Par conséquent, mon travail quotidien évolue également. Chaque jour, je rencontre de nouveaux professionnels et je leur transmets mes connaissances sur le réseautage, l’acquisition d’une expertise dans un domaine et la manière de trouver d’intéressantes occasions de carrière. Selon moi, LinkedIn a la possibilité de changer le monde. Je ne vois donc pas comment cela pourrait être ennuyeux.

Selon vous, pourquoi les femmes sont-elles si peu nombreuses dans le domaine des TIC?

À mon avis, on croit souvent à tort que les hommes préfèrent travailler dans les domaines axés sur la technologie et que les femmes s’intéressent davantage aux arts. Pour ma part, je connais beaucoup de femmes talentueuses qui travaillent dans des entreprises spécialisées dans la technologie ou dans le domaine du marketing de la technologie et qui adorent ce qu’elles font. En fait, il ne tient qu’à nous, les femmes, de servir de modèle à celles qui commencent leurs études postsecondaires ou qui sortent des collèges et des universités. La technologie évolue rapidement, si bien que l’acquisition de connaissances sur les nouvelles technologies est un atout de taille pour les professionnels, hommes ou femmes, qui entrent sur le marché du travail. Les femmes doivent prendre conscience qu’une myriade d’occasions de carrière s’offrent à elles et qu’elles peuvent explorer tout ce qui est susceptible de les intéresser.

Pourquoi pensez-vous que les filles devraient acquérir des compétences en TIC?

L’acquisition de ces compétences permettra aux femmes d’être mieux armées sur le marché du travail. Car, la technologie est omniprésente et en constante évolution. Acquérir ces compétences en TIC donnera aux femmes qui sont sur le marché du travail les moyens de s’adapter aux transformations de l’industrie et à celles qui viennent d’obtenir leur diplôme les moyens de se distinguer des autres candidates. En outre, il est toujours utile de développer ses aptitudes pour la rédaction, la communication orale et la présentation, peu importe le poste que l’on occupe.

Pouvez-vous donner cinq professions liées aux TIC susceptibles d’intéresser nos lectrices?

  1. Programmeuse
  2. Responsable des communications dans une entreprise spécialisée dans la technologie
  3. Analyste scientifique des données
  4. Gestionnaire de communauté
  5. Gestionnaire de marque

Si nos lectrices souhaitaient faire une carrière comme la vôtre, que leur conseilleriez-vous?

Servez-vous de LinkedIn pour rechercher des emplois susceptibles de vous intéresser. Recherchez les professionnels qui occupent ces emplois pour connaître leur formation et leur expérience professionnelle. Vous serez ainsi en mesure de mieux comprendre les compétences à posséder pour occuper ces postes. Dans LinkedIn, recherchez les groupes associés aux TIC et à l’industrie des technologies au Canada et devenez-en membre. Vous apprendrez beaucoup des femmes qui travaillent dans le domaine. Créez-vous un bon profil professionnel, qui décrit précisément vos réalisations dans ce domaine, l’intérêt que vous portez à la technologie et les raisons pour lesquelles vous désirez travailler dans le secteur des TIC. Créez-vous également un solide réseau qui comprend notamment des mentors féminins du domaine, qui pourront vous guider dans la recherche du travail dont vous rêvez. Les relations que vous nouerez vous seront d’une grande utilité tout au long de votre carrière dans ce domaine, car elles vous permettront d’obtenir des conseils, de connaître des personnes intéressantes et d’avoir des références pour vos emplois futurs.

En quelques mots, comment pourriez-vous inciter les jeunes femmes à se diriger vers le domaine des TIC?

« L’antidote à l’ennui est la curiosité. En revanche, il n’y a pas d’antidote à la curiosité. » – Dorothy Parker