Les femmes en TIC

 

Voici Michon Williams.



Image

Profession : Gestionnaire principale, architecture d’entreprise, accessibilité et convivialité des TI à la RBC
Employeur: RBC
Citation mémorable : « J’ai fait mes débuts comme stagiaire chez RBC en école secondaire. »

Quelles sont vos fonctions actuelles ainsi que vos activités quotidiennes?

Je suis gestionnaire principale de l’architecture de l’entreprise ainsi que de l’accessibilité et de la convivialité des TI. Je travaille à la RBC dans le service Technologie et exploitation. Je gère trois principaux domaines. Mon travail est donc très enrichissant et très varié. La première équipe que je dirige s’appelle le Bureau de l’architecture d’entreprise. Celle-ci examine les projets technologiques pour veiller à ce qu’ils soient conformes aux normes et aux orientations de l’entreprise en matière de technologie. Ces projets englobent ceux relatifs aux systèmes destinés aux opérations bancaires, aux investissements, à l’assurance, aux marchés des capitaux, au marketing, aux opérations financières, aux ressources humaines, etc. En travaillant en étroite collaboration avec les équipes techniques, nous nous assurons que les logiciels développés ou acquis par la RBC sont en harmonie avec les objectifs que nous nous sommes fixés sur le plan technologique.

La deuxième équipe que je dirige travaille sur l’accessibilité des TI. Elle conseille les équipes chargées du développement des systèmes pour faire en sorte que les applications et les sites Web soient accessibles et facilement utilisables par les personnes handicapées, y compris par celles ayant une déficience visuelle.

Enfin, la troisième équipe que je dirige travaille sur la convivialité des TI. Elle conseille les équipes de projet pour s’assurer que les technologies qu’elles conçoivent, notamment les interfaces, tiennent compte de l’expérience utilisateur. Je passe le plus clair de mon temps en réunion avec mes collaborateurs pour aider les différentes équipes de projet à développer des systèmes d’information bien conçus, que les clients des services financiers comme les employés de la RBC trouvent conviviaux et faciles d’accès.

Quels sont les diplômes dont vous êtes titulaire (le cas échéant)?

Je suis titulaire d’un baccalauréat combiné en arts et sciences avec spécialisation en informatique. J’ai obtenu une maîtrise en administration des affaires en suivant des cours du soir alors que je travaillais dans les TI à la RBC. En outre, je porte les titres de professionnelle en gestion de projet (PMP) et de vérificatrice agréée des systèmes d’information (CISA) et j’ai obtenu une certification en architecture d’entreprise (TOGAF 9).

Quel parcours avez-vous suivi pour arriver à occuper votre poste actuel?

J’ai commencé comme stagiaire à la RBC lorsque j’étais au secondaire. On m’a embauchée pour faire du classement, mais j’ai en fait construit une feuille de calcul simple, puis une base de données, pour stocker l’information. Grâce à la base de données, la banque a réussi à remporter quelques contrats intéressants. C’est à ce moment-là que j’ai compris la puissance de la technologie et que j’ai décidé de faire une majeure en informatique. J’ai toujours été passionnée par la conception et je me suis dirigée vers des postes qui font une large part aux facteurs humains et aux diagrammes de système. En fait, j’adore penser à la manière dont les choses s’enchevêtrent et à comment élaborer une solution élégante.

Que trouvez-vous le plus gratifiant dans votre travail?

C’est un travail gratifiant à bien des points de vue! C’est extrêmement gratifiant de participer à la création de nouvelles technologies, comme un logiciel destiné aux opérations bancaires ou un site Web à l’intention du personnel, qui tiennent compte des besoins des gens. Il est également très agréable de mettre sur pied une équipe et de l’aider à résoudre différents problèmes. Enfin, je trouve vraiment valorisant de savoir que mon travail permet aux personnes handicapées de bénéficier des services bancaires et de pouvoir profiter d’occasions d’emploi.

Dans votre métier, quelles sont les qualités les plus importantes?

On pourrait croire que, pour travailler dans une équipe de techniciens, il est fondamental de posséder des compétences techniques. Eh bien, à mon avis, l’essentiel pour travailler dans les TI, c’est de faire preuve de curiosité intellectuelle. Il est également très important de poser des questions, d’apprendre et de lire constamment, de faire l’effort d’écouter ce que nos clients et nos partenaires nous disent, ainsi que d’appliquer dans notre travail les renseignements recueillis. Il est également indispensable d’avoir des aptitudes pour la communication.

Les gens pensent souvent à tort que les TIC sont ennuyeuses. Pouvez-vous nous donner un exemple montrant que votre travail N’est PAS ennuyeux?

En informatique, on vous donne la possibilité de résoudre un problème en concevant votre propre solution à l’aide d’outils qui existent et d’outils que vous pouvez mettre au point avec une équipe. Il s’agit d’un exercice qui demande énormément de créativité et d’esprit d’équipe. Ensuite, c’est un domaine intéressant, car de nouvelles technologies, comme les tablettes électroniques et les médias sociaux, et de nouvelles tendances voient le jour régulièrement. Que peut-il y avoir de plus intéressant que de toujours travailler sur quelque chose de nouveau et d’avoir la possibilité de concevoir les technologies que les gens utiliseront pour faire leurs opérations bancaires, leurs recherches d’emploi ou leurs activités de tous les jours? Vous devez construire des outils jusqu’alors inexistants.

Selon vous, pourquoi les femmes sont-elles si peu nombreuses dans le domaine des TIC?

La question n’est pas simple. Je crois que l’on n’encourage pas suffisamment les filles à s’intéresser à la technologie. Je crois également que l’on pense souvent à tort qu’il faut posséder des connaissances techniques poussées ou avoir acquis une longue expérience de programmeur pour faire carrière dans un domaine technique. Or, même si les femmes peuvent acquérir des connaissances techniques approfondies et être très talentueuses dans ce domaine, je crois qu’elles s’intéressent généralement davantage à la manière dont la technologie est utilisée qu’à la technologie elle-même. En revanche, ce que les femmes ne voient peut-être pas, c’est qu’il s’agit d’un domaine dans lequel il existe une foule de postes différents faisant appel à une vaste gamme de compétences. Au fur et à mesure que la technologie évolue, nous devons nous intéresser davantage à la manière dont nous utilisons la technologie pour résoudre les problèmes touchant à nos activités commerciales. Dans le secteur des TIC, nous avons besoin d’un plus grand nombre de personnes possédant des aptitudes variées et provenant de divers horizons – bons communicateurs, concepteurs, directeurs commerciaux, comptables, etc. – pour nous aider à prendre en compte tous les aspects du domaine.

Pourquoi pensez-vous que les filles devraient acquérir des compétences en TIC?

Dans le domaine des TIC, les perspectives d’emploi sont vraiment bonnes. Êtes-vous intéressée par les soins de santé? Eh bien, les hôpitaux, le gouvernement, les instituts de recherche, bref, tous les acteurs du domaine de la santé comptent sur les systèmes informatiques pour gérer les dossiers médicaux et obtenir des renseignements sur les progrès des patients. Êtes-vous intéressée par les médias ou le monde du divertissement? Sur quoi reposent la publication d’un magazine, la réalisation d’une émission de télé ou le fonctionnement des sites Web? Sur les technologies de l’information et, de plus en plus, sur les réseaux sociaux. Si vous mettez en commun les connaissances que vous avez acquises sur un sujet qui vous passionne et vos compétences en TIC, vous deviendrez une ressource des plus précieuses.

Pouvez-vous donner cinq professions liées aux TIC susceptibles d’intéresser nos lectrices?

  1. Analyste de données : vous aiderez à analyser les renseignements se trouvant dans les bases de données dans le but de permettre aux entreprises et autres organisations de comprendre leurs clients ainsi que leurs employés et de répondre à une foule de questions intéressantes.
  2. Experte des médias sociaux : vous aiderez les entreprises à se servir des médias sociaux en vue de favoriser la collaboration entre leurs employés ou de nouer le dialogue en ligne avec leurs clients.
  3. Architecte de l’information : vous concevrez des interfaces utilisateurs pour logiciel ou site Web et vous aurez la responsabilité de veiller à ce que l’information soit agencée de façon logique.
  4. Architecte de solution ou de système : vous examinerez les solutions technologiques nouvelles ou non et vous ferez des recommandations sur les modes de résolution qui conviennent le mieux à un problème commercial donné.
  5. Chef de projet : vous planifierez les ressources, élaborerez le calendrier des activités et déterminerez les facteurs de réussite d’un projet, puis vous devrez faire en sorte qu’il se déroule conformément aux délais impartis, au budget alloué et aux spécifications établies.

Si nos lectrices souhaitaient faire une carrière comme la vôtre, que leur conseilleriez-vous?

J’ai toujours cru en l’importance d’apprendre et de mettre en application dans son travail les connaissances acquises. J’ai commencé à travailler assez jeune et j’ai toujours fait des boulots à temps partiel. Les programmes coopératifs constituent un excellent moyen de mettre le pied à l’étrier et d’acquérir une expérience de travail. Ils permettent aux étudiants de déterminer plus tôt dans quel domaine ils souhaiteraient travailler.

En quelques mots, comment pourriez-vous inciter les jeunes femmes à se diriger vers le domaine des TIC?

« On m’a souvent dit ou laissé entendre que je devrais faire une carrière dans les communications, les ressources humaines, l’enseignement ou d’autres milieux professionnels généralement perçus comme des domaines plutôt “féminins”. Ne laissez personne vous influencer. Tenez compte de vos centres d’intérêt et croyez en vous. Et devinez quoi? Une fois que vous aurez appris à ne pas écouter les personnes négatives et à ne pas abandonner votre façon de voir ni vos objectifs, vous posséderez la qualité grâce à laquelle vous leur prouverez qu’elles ont tort : la persévérance. La seule façon de faire changer l’opinion que les gens ont de vous et de vos capacités est de croire en vous et de persévérer. » – Michon Williams